© Sparcraft
  
 Retour sommaire
INSTALLATION ELECTRIQUE

Les câbles de tête de mât sont installés sur tous les mâts neufs dans un conduit en plastique. Ils sortent au pied du mât, en tête de mât et au milieu pour recevoir les feux et autres équipements et les branchements.
Vérifier que le conduit en PVC ne soit pas endommagé avant l'installation. Ceci revêt une importance particulière car toute décharge électrique sera à l'origine de corrosion, spécialement autour des fixations.
Nous recommandons de faire effectuer les installations électriques par un personnel spécialisé expérimenté au fait des problèmes de corrosion par le sel et les courants électriques.

 

INSTALLATION DE NOUVELLES DRISSES

Pour changer ou vérifier l'état des drisses, les remplacer en faisant passer un messager dans le mât. Si les drisses se coincent, vérifier qu'elles ne soient pas enroulées. On peut faire descendre un nouveau messager si nécessaire pour éliminer les enroulements.

 

NOUVELLE FIXATIONS

Il peut se produire une corrosion d'origine chimique entre les alliages d'aluminium et l'inox. Il est donc très important d'introduire une barrière chimique entre les espars et les fixations. La corrosion se produit souvent sous la fixation, là où elle n'est pas immédiatement visible. Etaler une couche d'un produit au chromate de zinc, au silicone ou au butylène avant de poser une nouvelle fixation.
Pour la visserie, les vis et boulons en inox résistent bien mais il faut régulièrement vérifier la corrosion. Il faut les couper à la bonne longueur pour qu'ils ne dépassent pas à l'intérieur du mât. Les rivets Monel sont résistants et présentent moins de possibilité de réaction chimique avec l'aluminium. Prendre garde de ne pas percer au niveau des conduits de câbles électriques ou à travers les drisses.

 

TRAVAILLER DANS LE MAT

Il sera nécessaire de travailler en haut du mât de temps en temps pour effectuer l'entretien. Demander à un membre d'équipage expérimenté d'entreprendre cette tâche plutôt que d'envoyer quelqu'un qui n'est pas à son aise mais ne jamais la remettre à plus tard! Vérifier tout l'équipement à commencer par la chaise et la drisse. Il est essentiel d'être en position confortable en haut du mât, sinon il sera difficile de travailler correctement. La drisse doit être en bonne état, en particulier au niveau de la manille et à la partie supérieure. Par mesure de sécurité, il faut toujours attacher une deuxième drisse. Ne jamais s'en remettre à des mousquetons qui peuvent s'ouvrir en se prenant sur une fixation de mât et préférer un noeud de chaise.
Utiliser un sac profond pour les outils sans perdre de vue que laisser tomber un outil est dangereux pour le reste de l'équipage et peut tout du moins endommager le pont. On peut utiliser un messager pour faire monter ou descendre d'autres outils.
Les wincheurs doivent être familiers avec ce genre de manoeuvre. Monter au mât en s'aidant des mains et des pieds pendant que les aides winchent avec au moins trois tours sur le winch. Ceci est plus rapide et efficace. S'assurer que la drisse soit frappée sur un taquet solide ou autour du winch lui-même.
Il faut être à la bonne hauteur pour travailler sans effort et attaché au mât par une ligne courte. Les aides doivent rester à disposition et prévenir de toutes difficultés comme des vagues car le mouvement en haut du mât est considérablement amplifié. Les instructions doivent être clairement audibles. Pour la descente, s'assurer que le penchant de la drisse soit libre et laisser glisser la drisse autour du winch sans à-coup. Se tenir debout fermement et surveiller la descente à tout instants. Le seul moyen sûr de descendre est doucement et sans secousses!